L'immobilier sans commission
02 40 49 31 63
06 34 58 46 62
29 mai 2017 | Catégorie : Actualités

En Vendée, le marché de l’immobilier a été très soutenu en 2016. Voici un point sur l’état du marché de l’immobilier réalisé avec les notaires. 


La Vendée, un marché dynamique 


Delphine de Blandère, notaire aux Herbiers, témoigne que le marché de l’immobilier « a été particulièrement soutenu en 2016. Il enregistre une belle embellie : tous les secteurs, à l’exception des appartements neufs, ont vu leur volume de vente augmenter par rapport à 2015 ». Ainsi, les terrains à bâtir ont connu un rebond de 13,9% tandis que les ventes d’appartements anciens augmentent de 29,1%. Selon Christophe Baron, notaire à Saint-Gilles : « Le marché le plus représentatif reste la maison, avec plus de 9000 transactions au cours de l’année 2016. C’est un chiffre historique »



La passion de l’ancien 

Christophe Baron explique : « Les gens préfèrent placer leur argent dans la pierre. Ils se disent : mieux vaut une belle ruine qu’un placement financier ». Cela a des conséquences sur les prix du marché : le prix des appartements anciens prend de la valeur. Ainsi, les appartements anciens ont connu une hausse de prix de 2,7% en un an avec un prix médian à 2230€ à l’échelle du département et au m2.


Mais Delphine de Blandère nuance cette augmentation : « Cette reprise des prix, en revanche, ne compense pas la tendance à la baisse en 10 ans ». De plus, les disparités de prix qui existent en Vendée persistent.  Sur les îles et le littoral, il faut compter 2760€ pour de l’appartement ancien tandis que le prix à La Roche est divisé par deux.




Des prix élevés pour certaines communes

Certaines communes restent très chères : Saint-Gilles, Noirmoutier, l’Ile d’Yeu … Les prix varient également selon le type de bien. Christophe Baron explique : « les communes qui ont tiré le marché vers le haut sont notamment les Sables et le Chateau-d’Olonne ». Concernant le prix médian des appartements anciens, il est d’environ 3240€ le m2 à Saint-Gilles, qui est en pole position. 


Concernant le prix des maisons, Benjamin Barathon, notaire, déclare : « il faut compter un prix médian de 290 000€ du côté de Noirmoutier ». Cela représente deux fois le prix au niveau du département. Pour des prix moins élevés, il faut se diriger vers la zone du bocage sud, où le prix médian pour une maison est de 100 000€. Cela explique l’installation massive des jeunes ménages dans cette zone. 


Point sur la préfecture 

Delphine de Blandère souligne : « A la Roche, les prix restent très bas ». En comparaison avec les autres préfectures, Nantes est à 2250€ et la Rochelle 3190€ du m2. En comparaison, La Roche a connu une hausse de presque 5% par rapport à 2015 et le m2 tourne autour de 1350€. Christophe Baron contrebalance : « Pour les appartements neufs, il y a une grosse différence, le prix médian est de 2940€ ».

 

 

C'est peut-être le moment de trouver en bien en Vendée ? N'hésitez pas à contacter Julie Arnaudeau, notre attachée commerciale pour la région vendéenne : 
Numéro de téléphone : 06.85.29.43.83
Adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Sarah VAUCHELET 

 

Source : 
Ouest France

Crédits photos : 
Reflectim

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

1 Parrainage = 150 € !
7 idées reçues sur les futurs acquéreurs
Actualité de l’immobilier : L’état de l’immobilier dans le Grand Ouest en 2017
Amazon lance sa plateforme de vente immobilière
Bienvenue dans l'équipe Guillaume !