L'immobilier sans commission
02 40 49 31 63
06 34 58 46 62
4 mai 2017 | Catégorie : Actualités

A quelques jours du deuxième tour des élections présidentielles, l’attention est braquée sur les candidats et leurs programmes électoraux. Souvent délaissé lors des débats, le thème de l’immobilier est pourtant important pour les Français. Vendirect’immo fait le point sur les programmes des deux candidats concernant l’immobilier. 

 

Le rapport locataire : l’encadrement des loyers

Pour Emmanuel Macron, l’encadrement des loyers n’est pas une solution en soi et il y a une observation d’effets contre-productifs : il y a moins de travaux et moins de biens à louer. Concernant cet encadrement des loyers, le candidat d’En Marche ! souhaite figer cette politique à Paris et Lille afin d’en observer les effets produits dans un premier temps.

Pour Marine Le Pen, cet encadrement des loyers est une vision coercitive de l’économie. Elle souhaite équilibrer les territoires et laisser les acteurs du marché jouer leur rôle. Il n’y aura pas d’extension de cet encadrement.

Le dispositif Pinel : l’investissement locatif 

Le dispositif Pinel doit prendre fin en décembre 2017. Emmanuel Macron souhaite le prolonger en raison des difficultés rencontrées dans les zones tendues : beaucoup de personnes cherchent à se loger mais peu d’offres existent. En raison d’un décalage entre l’offre et la demande, il faut produire massivement des logements locatifs pour les investisseurs. La priorité est à la relance de l’offre et non pas au débranchement des dispositifs qui aident le secteur à se relancer.

Marine Le Pen souhaite elle aussi poursuivre le dispositif Pinel : elle souhaite rééquilibrer le territoire. Cependant, elle pense que ce dispositif ne fera pas tout et qu’il faut également s’attaquer au pouvoir d’achat des Français. 

Fiscalité et taxe des logements 

Emmanuel Macron souhaite mettre en place une mesure phare concernant la fiscalité. Celle-ci concerne la taxe d’habitation, qui sera supprimée pour 4 français sur 5, le français restant appartenant à la classe des plus aisés (ménage avec 2 enfants et plus de 5000 euros imposables par mois).  

Marine Le Pen, elle, compte baisser la taxe d’habitation pour les foyers les plus modestes. Elle souhaite baisser de 10% les droits de mutation, soit les frais de notaire, pour fluidifier le marché de l’immobilier et permettre au plus grand nombre d’accéder à la propriété. 

Accession à la propriété 

Concernant le logement jeune, Emmanuel Macron souhaite créer en zone tendue 80 000 logements jeunes avec la création de 60 000 logements type CROUS et la construction de 20 000 logements de type travailleurs et jeunes actifs. 30 000 logements de bailleurs sociaux seront fléchés vers les jeunes avec un bail non renouvelable : cela permet d’avoir une formule plus souple pour offrir massivement des solutions de logement aux jeunes.

Marine Le Pen pense que le prêt à taux 0 a fait ses preuves avec des conséquences positives sur la rénovation du parc existant, notamment sur la rénovation énergétique et sur l’accès à la propriété. Ce prêt à taux 0 va donc être poursuivi et développé. Concernant l’accès à la propriété, elle souhaite réduire les frais de notaire. De plus, 1% du parc de logement social sera acquis chaque année par les locataires des logements sociaux.

La construction 

La mesure principale du programme d’Emmanuel Macron est de faire un choc d’offre. Il souhaite construire là où les besoins sont les plus importants en délimitant des périmètres où la demande est forte, notamment en Ile de France, en PACA et à la frontière suisse.

Marine Le Pen, quant à elle, souhaite simplifier les normes de construction : pour elle, les règles en matière de construction sont très contraignantes et elles génèrent un surcoût dans la construction qui est significatif et qui se répercute au final sur le prix de vente ou de location du bien.

La loi SRU 

Emmanuel Macron souhaite maintenir cette obligation de 25% de logements sociaux par immeuble construit. Près de 130 000 logements sociaux sont construits par an en France et il est nécessaire de construire ces logements dans des endroits où il y a un besoin.

Marine Le Pen souhaite réserver la priorité aux Français dans l’accession au logement social. Cette priorité aux Français sera adoptée par référendum afin d’être inscrite dans la Constitution Française. 

Les sans domicile fixe

Concernant la question des sans domicile fixe, Emmanuel Macron souhaite créer la domiciliation afin que les SDF bénéficient de celle-ci et aient accès aux minimas sociaux. Il souhaite construire 10 000 places de pensions supplémentaires.

Marine Le Pen pense que le problème majeur d’aujourd’hui est que nous n’accordons pas assez d’hébergements d’urgence aux Français : elle souhaite octroyer les hébergements d’urgence aux SDF Français et non pas aux migrants. 



En résumé 

Emmanuel Macron :

- Choc d’offres : il faut construire massivement dans les zones de besoin
- Volonté d’accroitre significativement l’offre de logement à destination des étudiants
- Logement : il doit participer à la diminution de la fracture sociale territoriale. Pour les régions rurales et périurbaine : mise en place d’un important plan de rénovation pour redonner de l’attractivité à ces zones
- Volonté de relancer le secteur d’activité de la création de logement : cela permet de créer des emplois

Marine Le Pen :

- Equilibre des territoires : la métropolisation a été encouragée par la mondialisation et elle est un gros problème pour la ruralité car elle la menace. Volonté d’équilibrer le territoire grâce à la création d’un ministère du logement et de l’aménagement du territoire et du transport
- Patrimoine : volonté d’aider les français à accéder à la propriété. Permettre aux locataires des logements sociaux d’accéder à la propriété (un certain pourcentage par an)
- Rénovation énergétique : Gérer la transition énergétique. Rénover le parc immobilier qui est trop polluant, produit trop de gaz à effet de serre

En conclusion 

Emmanuel Macron souhaite porter les efforts sur la rénovation de l’existant, notamment pour les territoires hors-métropole afin d’aider le territoire à retrouver de l’attractivité. Pour cela, il souhaite mettre en place un audit gratuit pour l’ensemble des propriétaires.
Le fond qui financera les travaux de rénovation les plus modestes se remboursera lors de la revente ou de la succession.
Concernant le SITE, le candidat souhaite transformer ce crédit d’impôt en subvention afin que les plus modestes qui ont peu de trésorerie puissent effectuer leurs travaux.
Il souligne qu’une sortie de l’Europe ferait monter les taux d’intérêts, désolvabiliserait les acquéreurs potentiels et entrainerait une crise du logement renforcée.

Marine Le Pen souhaite permettre aux Français d’acquérir un logement car aujourd’hui les Français ont perdus de leur pouvoir d’achat et ont des difficultés pour accéder au logement. 


Résultat de ses élections et de ce qui va changer dans le domaine de l'immobilier pour ces cinq prochaines années ce dimanche 7 mai !

 

Sarah VAUCHELET

Sources : 

http://www.explorimmo.com/edito/le-club-immo/detail/article/macron-le-pen-quelle-politique-du-logement.html#xtor=CS1-1016
http://edito.seloger.com/actualites/presidentielle-2017/emmanuel-macron-vs-marine-le-pen-quelles-sont-leurs-mesures-pour-le-logement-article-17779.html
http://edito.seloger.com/actualites/presidentielle-2017/presidentielle-2017-macron-le-pen-quelles-differences-d-approche-sur-l-immobilier-article-17842.html

 

Crédits photos : 
Le Figaro Etudiant 
Notaires2Normandie

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

1 Parrainage = 150 € !
7 idées reçues sur les futurs acquéreurs
Actualité de l’immobilier : L’état de l’immobilier dans le Grand Ouest en 2017
Amazon lance sa plateforme de vente immobilière
Bienvenue dans l'équipe Guillaume !