L'immobilier sans commission
02 40 49 31 63
06 34 58 46 62
17 mai 2018 | Catégorie : Société

C’est un record, dans la capitale les prix des appartements anciens continuent d’augmenter de plus en plus rapidement. Jugez plutôt : sur l’année, la hausse des prix parisiens atteint 8,1 % et ceux-ci dépassent les 10 000 € du m² dans 40 % des arrondissements. VENDIRECTIMMO vous fait un point, quartier par quartier…

 

 

La hausse annuelle dépasse 10 % dans trois arrondissements parisiens !

Sur les douze derniers mois, les prix immobiliers parisiens dans l’ancien poursuivent leur flambée ! Les chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent ainsi que dans la capitale, la hausse des prix des appartements anciens se chiffre à 8,1 % sur l’année. Si l’on raisonne en termes de hausse, seules des villes comme Bordeaux (+ 16,4 %), Lyon (+ 9 %) et Lille (+ 8,4 %) font mieux qu’elle… Intra-muros, la tendance haussière est gé-né-ra-le ! Il n’est pas un seul des 20 arrondissements, qui composent Paris, dont les prix de l'immobilier ancien ne progressent pas. La hausse dépasse les 10 % dans les Ier, IXe et XVIIIe arrondissements et elle les avoisine dans les VIIe, Xe, et XIe. C’est dans les IIIe (+ 2,8 %) et XIVe (+ 3 %) arrondissements que les prix des appartements anciens progressent le moins vite.

  

Dans 8 arrondissements parisiens, des prix immobiliers à plus de 10 000 €/m²

Plus que jamais, se loger à Paris coûte cher... D’après les chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger, les prix immobiliers parisiens ont non seulement franchi la barre des 10 000 € dans huit arrondissements (les IIe, IIIe, IVe, Ve, VIe, VIIe, VIIIe et XVIe) mais ils s’en rapprochent désormais dangereusement dans deux autres. En effet, devenir propriétaire d’un appartement ancien dans le IXe coûte désormais 9 859 € du m² et dans le XVIIe, comptez 9 883 €. Pour espérer acheter à moindre coût, mieux vaut orienter sa recherche immobilière vers les XIXe et XXe arrondissements où les prix immobiliers avoisinent respectivement 6 940 € et 7 366 €

 

À Paris, la marge de négociation se limite à 3,3 % de son prix de vente

Dans la capitale, le marché immobilier est très tendu. En clair, l’offre en termes de biens immobiliers est largement inférieure à la demande. Par conséquent, s’ils sont proposés à un prix en cohérence avec le marché, les appartements parisiens se vendent très rapidement et s’ils sont surévalués ou encore qu’ils nécessitent des travaux, ces logements feront l’objet d’une négociation dont le montant avoisinera le plus souvent 3,3 % du prix de vente indiqué dans l’annonce.

En bref, devenir propriétaire sur Paris devient très compliqué. Le plus souvent il faut faire l’impasse sur les mètres carrés si l’on souhaite rester dans un quartier recherché. C’est ainsi que l'on constate depuis plusieurs année, une migration de la population vers les banlieues environnantes et vers d’autres grandes villes, qui restent encore abordables !

 

Source : SE LOGER – LPI

 

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

" Bientôt 30 ans, bientôt propriétaire ? "
ACCÉLÉRATION DE LA BAISSE DES PRIX DE L'IMMOBILIER
Acheter seul devient de plus en plus difficile!
Bye bye la ville, on part vivre à la campagne !
Du vert sur les murs de nos immeubles? Silence ça pousse !