L'immobilier sans commission
02 40 49 31 63
06 34 58 46 62
27 mars 2018 | Catégorie : Société

Sur environ 35.000 transactions immobilières réalisées l’an dernier au Portugal par des acheteurs étrangers, un peu plus de 10.000 concernent des Français. Loin devant les Brésiliens et les Britanniques.

Mais pourquoi cet engouement ? 

 

Le marché immobilier portugais ne cesse d’attirer les investisseurs français en quête de bonnes affaires. Les derniers chiffres publiés confirment cet engouement: sur les quelque 152.000 transactions conclues au Portugal en 2017 (+19,6% sur un an), 23% concernent des acheteurs étrangers, selon l’association des agents immobiliers du Portugal. Parmi ces ventes, les Français (29% contre 25,5% en 2016) confortent leur première place, piquée aux anglais en 2016. 

Avec l’effet Brexit, ces derniers ont même été relégués en troisième position (11% contre 19,6% en 2016) derrière les Brésiliens (19% contre 9,8% en 2016). «Ce sont majoritairement des retraités qui s’installent au Portugal actuellement, explique Cécile Goncalves, directrice de l’agence Maison au Portugal. Ceux du secteur privé qui sont concernés par l’exonération fiscale mais aussi ceux du secteur public qui en sont exclus. Avec une petite retraite, les Français ont un bon pouvoir d’achat au Portugal, le smic portugais est actuellement de 580 euros sur 14 mois.»

La situation du marché immobilier portugais ressemble à s’y méprendre à celle du marché français: l’offre peine à satisfaire la demande. Conséquence: les prix flambent. Au troisième trimestre 2017, sur un an, ils ont grimpé de 7%. Mais devenir propriétaire au Portugal est moins onéreux qu’en France. Les prix y sont inférieurs de 40% à 50 % en moyenne.

 

Source : Le figaro immobilier  

 

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

" Bientôt 30 ans, bientôt propriétaire ? "
ACCÉLÉRATION DE LA BAISSE DES PRIX DE L'IMMOBILIER
Acheter seul devient de plus en plus difficile!
Bye bye la ville, on part vivre à la campagne !
Du vert sur les murs de nos immeubles? Silence ça pousse !