L'immobilier sans commission
02 40 49 31 63
06 34 58 46 62
22 février 2018 | Catégorie : Nantes

Danse de la joie en apprenant cette nouvelle ! Un nouveau marché couvert va voir le jour sur l’Île de Nantes, dans les anciens hangars ALSTOM. Mais, pas n’importe quel marché… Un véritable Food Hall dans le même esprit que celui de Lisbonne au Portugal.

Au menu : Chacun s’achète ce qu’il veut parmi les différents types de nourritures proposés sur place. Puis, les clients s’installent autour de grandes tables. C’est convivial, on adore l’idée !

Cependant, il va tout de même falloir être un peu patient car l’ouverture n’est prévue qu’en 2020. Le lieu abritera une dizaine de points de restauration. Aménagé sur deux niveaux, dont 600 m² au rez-de-chaussée et 200 m² en mezzanine, il y aura 200 places assises.

Le groupe Chessé qui a remporté l’appel à projets détaille l’architecture des lieux : « La structure métallique apparente de la Halle recevra une enveloppe translucide sur toutes ses faces, afin d’apporter la luminosité nécessaire à la végétation intérieure. Les mezzanines permettront à la clientèle d’avoir une vue plongeante. »

Autre bonne nouvelle, le groupe Chessé promet déjà un espace atypique « qui mutera au fil de la journée, selon le rythme de vie des Nantais ». Ainsi, autour d’un espace central composé de grandes tablées, il y aura « un bar/café, une dizaine de corners à thème, des espaces ouverts permettant l’accueil de pop-up stores, d’expositions, un espace privatisable ainsi qu’un micromarché nocturne bihebdomadaire ».

Côté restauration, la proposition du Food hall devrait proposer une offre variée et inventive. Sans gluten, végétarien, carnivore, italien, sushi…

On a hâte de voir le résultat !

 

Sources : Big City Life Nantes 

 

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

Gare de Nantes : Rénovation et transformation prévue pour l’année 2019
Immobilier neuf à Nantes : De belles perspectives !
Les événements incontournables de la saison estivale 2017 à Nantes
Nantes : Les quartiers préférés des Nantais pour habiter
Nantes, une hausse des prix de l'immobilier ciblée